Berlin: Des statues à l'effigie des lanceurs d'alerte Snowden, Manning et Assange

HOMMAGE Il s'agit d'un projet du sculpteur italien Davide Dormino, intitulé «Anything to say?» («Quelque chose à dire?»)...

B.D.

— 

Le sculpteur italien Davide Dormino (G) s'exprime lors de l'inauguration de son monument en bronze représentant Edward Snowden, Julian Assange et Chelsea Manning , le 1er mai 2015 à Berlin.
Le sculpteur italien Davide Dormino (G) s'exprime lors de l'inauguration de son monument en bronze représentant Edward Snowden, Julian Assange et Chelsea Manning , le 1er mai 2015 à Berlin. — AFP PHOTO / TOBIAS SCHWARZ

Les lanceurs d'alerte honorés sur l'Alexanderplatz, à Berlin (Allemagne). Un sculpteur italien a érigé vendredi des statues d'Edward Snowden, de Chelsea Manning (née Bradley Manning) et de Julian Assange, rapporte Euronews.

Réalisées en bronze, et à taille réelle, ces statues de l'ancien consultant de la NSA, de l'ex-militaire américain qui a transmis à WikiLeaks des documents sur la guerre en Afghanistan, et du fondateur de WikiLeaks sont un projet du sculpteur italien Davide Dormino, intitulé «Anything to say?» («Quelque chose à dire?»).

Le monument a pu voir le jour grâce à un financement participatif lancé début novembre par le journaliste britannique Vaughan Smith, un intime d'Assange. Sur Vimeo, Davide Dormino expliquait qu'il souhaitait réaliser ces trois statues, debout sur trois chaises, avec une quatrième chaise vide à leurs côtés sur laquelle le spectateur pourra monter.

«Ce n'est pas simplement un hommage à ces individus, mais au courage et à l'importance de la liberté d'expression et d'information.» Il précise que «n'importe qui» peut monter sur la quatrième chaise, «même si c'est inconfortable et que cela rend vulnérable, pour changer notre façon de voir les choses».

Tournée

Les statues ont été dévoilées vendredi en présence de membres du parti Vert allemand et de militants, et vont, après Berlin, effectuer une tournée dans plusieurs villes du monde. Davide Dormino a alors expliqué qu'il avait voulu «représenter trois héros modernes qui ont perdu leur liberté pour la vérité».

En effet, visé par un mandat d'arrêt européen, Julian Assange vit à l'ambassade d'Equateur à Londres depuis le 19 juin 2012. Le soldat américain Chelsea Manning, reconnue coupable de charges en lien avec l'Espionage Act en 2013, purge actuellement une peine de prison de 35 ans aux Etats-Unis. Quant à Edward Snowden, il échappe pour l'heure à l'extradition vers les Etats-Unis grâce à la Russie, qui lui a accordé l'asile.