Il se fait arrêter par la police après avoir «liké» son avis de recherche

ETATS-UNIS La police l'a vraisemblablement localisé grâce à son erreur...

N.Beu.

— 

Capture d'écran d'un avis de recherche de Levi Charles Reardon, sur Facebook.
Capture d'écran d'un avis de recherche de Levi Charles Reardon, sur Facebook. — FACEBOOK

Facebook ne résout pas encore les crimes, mais il peut contribuer aux enquêtes. Surtout quand le suspect n’est pas très malin. Dans le Montana, aux Etats-Unis, un homme s’est fait arrêter après avoir «liké» un avis de recherche le concernant, rapporte The Great Falls Tribune.

L’avis de recherche avait été posté par une association citoyenne, Great Falls/Cascade County Crimestoppers, dont le but est d’aider les autorités locales à retrouver des criminels en cavale. D’habitude, les internautes livrant une information capitale sont rémunérés jusqu’à 1.000 dollars.

Vol de chèques

Mais la semaine dernière, une publication sur Facebook a mené à une arrestation encore plus simplement. Levi Charles Reardon, 23 ans, recherché pour avoir volé un carnet de chèques et un porte-monnaie et les avoir utilisés pour régler des achats, a réussi l’exploit de se dénoncer lui-même en «likant» l’avis de recherche le concernant. Résultat: il a été arrêté vendredi.

Comment? La police ne l’a pas précisé et Associated Press n’est pas parvenu à joindre Reardon. Mais on peut logiquement penser que Facebook a permis sa localisation. Le suspect a comparu devant les juges lundi.