Un mini-dinosaure aux ailes de chauve-souris découvert

SCIENCE Ce dinosaure avait la taille d'un pigeon...

N.Beu. avec AFP

— 

Yi qi, le dinosaure aux ailes de chauve-souris découvert en Chine.
Yi qi, le dinosaure aux ailes de chauve-souris découvert en Chine. — AP/SIPA

Il s'appelle Yi qi. Il a la taille d'un pigeon et des ailes de chauve-souris: ce dinosaure étrange, découvert en Chine, constitue une surprise pour les paléontologues qui y voient une expérimentation non aboutie dans le processus de l'évolution.

Cousin primitif des oiseaux, Yi qi semble avoir eu des ailes non pas faites de plumes mais d'une membrane qui devait lui permettre de se déplacer dans les airs un peu comme les chauves-souris ou les écureuils volants, selon une étude publiée mercredi sur le site de Nature. «Nous ne savons pas si Yi qi battait des ailes, ou s'il planait ou bien s'il faisait les deux mais il a certainement développé un type d'aile qui est unique dans le contexte de la transition des dinosaures vers les oiseaux», relève le professeur Xu Xing, de l'Institut de paléontologie des vertébrés(IVPP) de Pékin.

Trouvé par un paysan

Yi qi (qui signifie «aile étrange» en mandarin) vivait il y a environ 160 millions d'années. Il appartient à la famille des Scansoriopterygidés, petits dinosaures à plumes qui vivaient pendant le Jurassique moyen et tardif. Munis de longs doigts, ils étaient sans doute capables de grimper aux arbres. Leurs fossiles n'ont été retrouvés qu'en Chine. Les Scansoriopterygidés font eux-mêmes partie des théropodes, dinosaures bipèdes, la plupart du temps carnivores, qui comptent dans leurs rangs le célèbre Tyrannosaure mais aussi l'ancêtre des oiseaux.

Yi qi (prononcer «ee chee») a été mis au jour par un paysan dans la province de Hebei, proche de Pékin. Le dinosaure devait peser environ 380 grammes, a estimé l'équipe de paléontologues, principalement chinois, qui a mené l'étude. Il avait des dents et était sans doute omnivore. L'équipe a bien retrouvé des plumes le long du squelette de Yi qi mais elles sont trop étroites et filamenteuses pour lui avoir permis de s'élever dans les airs.