L'association Aurore détourne des marques de luxe pour lutter contre l'exclusion

SOLIDARITE Un millier d'affiches présentant Jean-Paul Galère, Yves Sans Logement et Christian Dehors ont été placardés dans des lieux de passage du centre, du nord et du nord-est de Paris...

B.D.

— 

Montage des trois affiches de marques de luxe détournées par l'association Aurore.
Montage des trois affiches de marques de luxe détournées par l'association Aurore. — Association Aurore

Détourner les noms des grandes marques de luxe pour avoir «l'élégance d'aider ceux qui n'ont rien». La nouvelle campagne de l'association Aurore, visible à Paris depuis mardi, fait en effet un clin d'œil humoristique au luxe à la française dans trois affiches, présentant Jean-Paul Galère, Yves Sans Logement et Christian Dehors.

Un millier de ces affiches sont placardées de façon libre dans des lieux de passage du centre, du nord et du nord-est de Paris, respectant les identités visuelles des marques concernées, et présentant ces trois hommes de la rue, qui incarnent chacun l'une des missions de l'association: soignerhéberger et insérer.

Détournement sans autorisation

Ce détournement - effectué sans l'autorisation des marques concernées - vise en effet à «attirer l’attention, en créant la surprise par le décalage ainsi obtenu, sur ceux qu’on ne voit plus, à force de les voir tous les jours», précise l'association, créée en 1871, qui accompagne chaque année près de 13.000 personnes en situation de précarité ou d’exclusion.

Les structures hivernales d'hébergement ont en effet commencé à fermer depuis le 31 mars, date de la fin de la trêve hivernale, et des milliers de sans-abri se retrouvent à la rue.