Du café renversé à l'origine du report de la visite du président serbe au Vatican

POLITIQUE L'incident a obligé l'avion à faire demi-tour et à se poser sur l'aéroport Belgrade-Surcin sans encombre...

20 Minutes avec AFP

— 

Les déclarations de M. Nikolic interviennent une semaine à peine après la conclusion d'un accord "historique" de normalisation des relations de la Serbie avec le Kosovo qui a ouvert de la voie de la poursuite du rapprochement de Belgrade à l'Union européenne.
Les déclarations de M. Nikolic interviennent une semaine à peine après la conclusion d'un accord "historique" de normalisation des relations de la Serbie avec le Kosovo qui a ouvert de la voie de la poursuite du rapprochement de Belgrade à l'Union européenne. — Alexa Stankovic AFP

Un gobelet de café renversé sur le tableau de bord par le copilote est à l'origine de la panne de l'avion en vol qui a forcé, vendredi dernier, le président serbe Tomislav Nikolic à reporter une visite officielle au Vatican.

«Emergency slot extension»

«Le copilote Bojan Zoric a renversé accidentellement du café sur le tableau de bord et a, en tentant d'essuyer ce café, activé la commande "emergency slot extension" ce qui a eu pour conséquence une perte d'altitude de l'avion», indique mardi la Direction nationale pour le trafic aérien civil dans un rapport rendu public.

Un des trois moteurs du Falcon-50 à bord duquel se trouvait M. Nikolic et ses conseillers, a également cessé brièvement de fonctionner, selon le rapport. «Le pilote et le copilote - qui depuis a été temporairement suspendu de ses fonctions -, ont rapidement repris le contrôle de l'avion», a-t-on ajouté de même source.

Rencontre reportée

Cette défaillance technique a néanmoins obligé l'avion à faire demi-tour et à se poser sur l'aéroport Belgrade-Surcin sans encombre. La visite au cours de laquelle le président serbe devait rencontrer le pape François a été reportée.

Elle devait confirmer les «bonnes relations entre le Vatican et la Serbie» pays dont les 7,1 millions d'habitants sont majoritairement orthodoxes, avait fait valoir Belgrade avant cette visite. M. Nikolic avait assisté en mars 2013 à la cérémonie d'intronisation du pape François.