Une mère reçoit une lettre parce qu’elle publie trop de photos de son bébé sur Facebook

WEB L'expéditeur lui reproche de spammer sa timeline...

N.Beu.
— 
Une internaute surfe sur Facebook.
Une internaute surfe sur Facebook. — Paul Sakuma/AP/SIPA

La loi du cute sur le Web a ses limites. Si un grand nombre d’internautes aiment les chatons, les bébés et à peu près tout ce qui est mignon, ils détestent aussi visiblement ceux qui en abusent.

Jade Ruthven, une Australienne de 33 ans, l’a appris à ses dépens quand elle a reçu une lettre anonyme imprimée écrite par «quelques filles». Dans ce courrier, Jade Ruthven se voit reprocher de publier trop de photos de son bébé de six mois, Addison, sur Facebook.

#Addyspam

«Ecoute, nous avons toutes des enfants dont nous sommes toutes dingues […] Mais nous ne les infligeons pas à tout le monde!!!» écrivent ses «amies» Facebook. «Elle porte un nouveau vêtement? Alors prends une photo et envoie-la en privé à la personne qui le lui a offert, pas à tout le monde!!!» s’emportent-elles ensuite. Au milieu d’autres reproches, les expéditrices assurent aussi «attendre avec impatience que [Jade] retourne travailler», pour qu’elle ait moins de temps à consacrer à sa page Facebook.

La mère d’Addy, qui ne sait toujours pas qui a envoyé ce courrier, explique pourtant au Daily Mail australien qu’elle n’a absolument pas l’intention de changer son comportement sur le réseau social. «Mes amis et moi avons même lancé un hashtag #Addyspam et nous avons posté des photos d’Addy sur Facebook toute la nuit» qui a suivi la réception de la lettre, a indiqué Jade, qui précise que Facebook est un moyen pour elle de rester connectée avec sa famille qui ne vit pas en Australie.