Il survit à un vol d'une heure caché dans le train d'atterrissage

CACHE-CACHE Le jeune Indonésien a survécu en dépit de températures glaciales et du manque d'oxygène...

Thibaut Le Gal

— 

Avion de la Garuda Indonesia, illustration.
Avion de la Garuda Indonesia, illustration. — Auteurs : Trisnadi/AP/SIPA
Un jeune Indonésien caché dans le train d'atterrissage d'un avion assurant la liaison entre les îles de Sumatra et Java a survécu à un vol d'une heure en dépit de températures glaciales et du manque d'oxygène, ont annoncé mercredi les autorités.

«Il marchait en chancelant et saignait d'une oreille»

Mario Steven Ambarita, 21 ans, se trouvait dans le train d'atterrissage d'un Boeing 737-800 de la compagnie nationale Garuda Indonesia à son arrivée à l'aéroport international proche de Jakarta, en provenance de Pekanbaru (Sumatra), a dit le directeur général du transport aérien, Suprasetyo, qui n'a qu'un patronyme comme nombre d'Indonésiens.

«A l'atterrissage à l'aéroport, il marchait en chancelant et saignait d'une oreille, mais il va bien maintenant», a ajouté Suprasetyo.

«Il a vraiment mis sa vie en danger dans la mesure où l'avion a atteint une altitude de jusqu'à 34.000 pieds (10.300 mètres), où il y a peu d'oxygène et où la température est inférieure à zéro degré», a souligné le responsable.

Préparé depuis un an

Interrogé par la police, le jeune homme, qui n'avait pas de documents d'identité sur lui, a affirmé s'être préparé depuis un an à cette aventure en observant la situation à l'aéroport d'où il avait décollé.

Il n'a pas été précisé pour quelles raisons le voyageur avait choisi de se cacher dans le train d'atterrissage. Selon des médias locaux, le jeune homme voulait désespérément se rendre à Jakarta, sa ville natale.

A la suite de cet incident, le ministère des Transports a imposé des sanctions à des responsables de l'aéroport d'où avait décollé l'avion, et promis d'améliorer la sécurité afin d'éviter la répétition d'un tel événement.