Le mystère du Yéti enfin résolu?

MYSTÈRE Il s’agirait d’une femme «mi-humaine, mi-singe»…  

T.L.G.

— 

Illustration du Yeti
Illustration du Yeti — DICKINSON LEO/SIPA

Nouvelle théorie pour le Yéti. Un scientifique britannique affirme avoir percé le secret de la légendaire créature de la région himalayenne. Tenez-vous bien: l’abominable homme des neiges serait en réalité une femme!

Bryan Sykes, professeur de génétique humaine à l'université d'Oxford, indique  dans son ouvrage The nature of the beast que le Yéti pourrait être Zana, une imposante femme, «mi-humaine, mi-singe», ayant vécu au XIXe siècle dans les montagnes du Caucase, entre la Russie et la Géorgie, rapporte le DailyMail.

Le tabloïd britannique indique que des témoins la décrivaient comme une femme de 2 mètres, «ayant toutes les caractéristiques d’un animal sauvage», d’une «force athlétique hors norme» et recouverte de poils auburn sur le corps.

Selon la légende, Zana aurait été capturée en 1850  à Otchamtchir, ville côtière des rives de la mer Noire, et retenue captive par différents propriétaires. Zana aurait eu quatre enfants d’hommes différents. L’analyse ADN de Zana et de ses supposés descendants, aurait révélé qu’elle «proviendrait d’Afrique, mais n’appartiendrait à aucun groupe connu de l’espèce humaine», indique Bryan Sykes.

Le professeur pense que ces ancêtres seraient venus du continent africain il y a plus de 100.000 ans, et auraient vécu dans le Caucase de génération en génération. Les travaux de Bryan Sykes sont très critiqués par certains scientifiques qui dénoncent un manque de sérieux.

 

Il y a quelques mois, Bryan Sykes indiquait que le Yéti  pourrait être le fruit d’un croisement entre un ours polaire et un ours brun. Le mystère a toujours de beaux jours (enneigés) devant lui.