Un chat emmuré dans une station de métro du Caire passe la patte par un trou.
Un chat emmuré dans une station de métro du Caire passe la patte par un trou. — Youtube

EGYPTE

VIDEO. Egypte: Un chat emmuré pendant cinq ans retrouve la liberté

Un commerçant de la station de métro où il était bloqué le nourrissait tous les jours par une ouverture...

Il s’était faufilé par un trou dans le mur en 2010, et n’en était jamais ressorti. Biso le chat, qui a survécu pendant cinq ans dans son «tombeau» à l'intérieur d’une station de métro du Caire, a été libéré à la suite d’une campagne sur les réseaux sociaux, rapporte le Cairo Post.

Biso s’était caché là pour échapper à un gros chat, raconte un homme âgé appelé «Oncle Abdo», propriétaire d’une échoppe dans la station. C’est lui qui, chaque jour, a donné de l’eau et de la nourriture au chat, qu’il a lui-même baptisé. Oncle Abdo raconte qu’il a continué à venir nourrir Biso même pendant le Printemps arabe début 2011, alors que beaucoup de boutiques, y compris la sienne, étaient fermées. «Je l’ai fait pour Dieu. En échange, il me soulage» de beaucoup de problèmes, témoigne-t-il.

Selon le commerçant, des employés du métro avaient tenté de libérer le chat il y a quelques années, mais celui-ci était trop effrayé pour sortir. Cependant, le mois dernier, le sort de Biso a commencé à agiter les réseaux sociaux, quand une photo de la queue du chat sortant par le trou dans le mur a été publiée sur Facebook. Le cliché a attiré l’attention de Mounira Shehata, une activiste des droits des animaux, qui a lancé une campagne en ligne, avant de se rendre sur place le mois dernier avec la police, bien décidée à libérer l’animal.

«Une odeur infâme a émergé de l’ouverture»

L’opération, qui a nécessité de rappeler des employés pendant leur jour de congé, a duré cinq heures. «Quand ils ont enlevé le mur, une odeur infâme a émergé de l’ouverture, qui faisait 15cm sur 4m, témoigne Mounira Shehata. Il y avait des vers noirs sur quatre mètres le long du mur par où Oncle Abdo nourrissait Biso.»

Le chat s’est immédiatement sauvé après être sorti du trou, et aux dernières nouvelles, ses bienfaiteurs le cherchaient dans les couloirs de la station de métro nommée Mohamed Naguib, du nom du premier président égyptien, connu notamment pour son amour des animaux.