Turquie: Le maire controversé d'Ankara érige une statue de robot

INSOLITE Les habitants de la capitale turque ont cru à un poisson d'avril...

T.L.G. avec AFP
Un robot géant, à Ankara.
Un robot géant, à Ankara. — ADEM ALTAN / AFP

Les habitants de la capitale turque ont cru à un poisson d'avril mais non, c'était bien réel: Le maire controversé d'Ankara a fait ériger en plein centre de la mégapole une statue géante qui ressemble étrangement à un robot de la production américaine «Transformers».

«Contraire aux règles de l'urbanisme»

La sculpture grisâtre construite en un mélange de métal et de polyester a été installée jeudi dernier sur l'une des artères les plus fréquentées d'Ankara et est censée promouvoir un parc d'attraction géant, Anka park, que le maire Melih Gökçek est en train de construire malgré une injonction d'un tribunal qui l'a jugé en partie «contraire aux règles de l'urbanisme», a rapporté la presse locale.

Gökçek est, depuis 1994, le maire populiste et controversé de la deuxième ville de Turquie qui compte cinq millions d'habitants. Il est membre du parti islamo-conservateur de la justice et du développement(AKP) au pouvoir.

Surnommé «Melih le fou»

De graves soupçons de fraude ont entaché sa dernière victoire électorale aux municipales de 2014 qui l'ont reconduit pour la cinquième fois à son poste.

Surnommé «Melih le fou» par ses détracteurs, le maire à la réputation sulfureuse avait promis à ses électeurs des chantiers gigantesques comme celui de son parc à thèmes, avec des répliques géantes de dinosaures et de robots, ainsi qu'un canal pour «amener le Bosphore à Ankara», ville anatolienne aride.

Sa statue inspirée de la grosse production américaine «Transformers» a fait grincer les dents des ankariotes. «On devrait en faire le symbole de la capitale», estimait ironiquement Eray Görgülu du journal Hürriyet, tandis qu'un internaute sur Twitter, Brgn, se demandait si ce n'est pas «un poisson d'avril tardif».