Béziers: Des mots-croisés «Algérie française» dans le journal municipal

POLITIQUE L'édition est datée du 1er avril, et il ne semble pas que ce soit un canular de mauvais goût...

B.D.
— 
Capture d'écran de l'édition PDF du journal municipal de Béziers du 1er avril 2015, qui propose des «mots croisés Algérie française».
Capture d'écran de l'édition PDF du journal municipal de Béziers du 1er avril 2015, qui propose des «mots croisés Algérie française». — ville-beziers.fr

On voudrait croire à un poisson d'avril de mauvais goût. L'édition du 1er avril du journal municipal de Béziers (Hérault) propose, en page 26, des «mots croisés Algérie française».

Au programme des cruciverbistes biterrois, un jeu 100% Algérie pré-1962, avec des définitions ad hoc. Ainsi, le premier mot vertical n°12 est le «Mouvement de résistance des partisans de l'Algérie française»- se confronte à celle du deuxième mot de la colonne n°14 -«Mouvement indépendantiste terroriste».

Une thématique en vogue

Il semble que la thématique «Algérie française» soit en vogue en ce moment à Béziers. Le maire, Robert Ménard, né à Oran et soutenu par le FN, a en effet mis en berne les drapeaux de la commune le 19 mars, date anniversaire des Accords d'Evian.

Il avait également rebaptisé à la mi-mars la «rue du 19 mars 1962», date des accords d’Evian, en «rue du commandant Hélie Denoix de Saint-Marc», un ancien résistant et partisan de l’Algérie française, clamant: «L’Algérie, c’est notre paradis», lors de la cérémonie.

L'édition du journal municipal fait par ailleurs la part belle à la cérémonie en question, accusant le journaliste de Midi Libre présent ce jour-là de mentir sur les chiffres, et publiant son nom. La rédaction du quotidien régional a condamné les attaques du bulletin municipal dès le lendemain.