Plein de remords, le cambrioleur du boulanger envoie une lettre d'excuses

SOCIETE L'homme sera jugé en comparution immédiate pour «extorsion et vol aggravé»...

B.D.

— 

Illustration d'une boulangerie.
Illustration d'une boulangerie. — MEUNIER AURELIEN/SIPA

Un homme, interpellé mercredi en Moselle, doit être jugé vendredi par le tribunal correctionnel de Niort (Deux-Sèvres) pour vol à main armée bien qu'il ait fait amende honorable en envoyant une lettre d'excuse et de l'argent à sa victime.

L'auteur du vol, commis le 13 février dans une boulangerie au Pin, petite commune des Deux-Sèvres, interpellé dans la région de Metz, a reconnu les faits. Il sera jugé en comparution immédiate pour «extorsion et vol aggravé».

«Créer de la publicité»

Mais dans cette affaire, l'auteur du vol avait bien avant son arrestation envoyé une lettre d'excuse à la boulangère. L'enveloppe de ce courrier inhabituel contenait également une somme d'argent liquide.

Dans la lettre à sa victime, le prévenu avait tenté de justifier son acte en écrivant: «J'espère que cette mésaventure aura pu créer de la publicité pour votre commerce.»