VIDEO. Japon: Burger King a bien vendu un parfum au Whopper

JAPON Il est destiné aux «femmes qui aiment la viande» et aux «hommes qui veulent une odeur sexy et sauvage», explique la chaîne de fast-food...

Mathias Cena

— 

Un établissement de la chaîne Burger King Japon a épuisé ses stocks de parfum au hamburger, à Tokyo, le 1er avril 2015.
Un établissement de la chaîne Burger King Japon a épuisé ses stocks de parfum au hamburger, à Tokyo, le 1er avril 2015. — Shizuo Kambayashi/AP/SIPA

Un parfum de mystère flottait depuis quelques semaines, relevé d’un fumet de graillon. La filiale japonaise de Burger King allait-elle, comme elle l’annonçait, mettre en vente le 1er avril un parfum au Whopper, son hamburger emblématique?

Les avis étaient partagés entre le poisson d’avril et une foi aveugle dans la réputation d’audace de la marque, qui a déjà mis sur le marché des burgers noirs ou des sandwichs de mille tranches de bacon. Entre le lard et le cochon, la chaîne de fast-foods a finalement répondu «bœuf», en mettant en vente comme prévu ses effluves de Whopper.

«Nous voulons que les femmes qui aiment la viande portent ce parfum, tout comme les hommes qui veulent une odeur sexy et sauvage», recommande très sérieusement Kana Ienaga, responsable de marque chez Burger King Japon. Il fallait aux gourmets soucieux de leur odeur débourser 5.000 yens, soit 38,60 euros tout de même, pour se procurer la fragrance, avec un sandwich en prime.

Sur les réseaux sociaux, les internautes racontent leurs difficultés à se procurer l’essence rare, disponible uniquement le 1er avril. Et confrontent leurs verdicts, certains croyant distinguer des nuances de bœuf et d’épices, quand d’autres ne décrivent que d'immondes odeurs de brûlé. Nul besoin d’être un «nez» en revanche pour humer des relents moins nobles en provenance des sites d’enchères, où certains petits malins ont mis en vente leur bouteille jusqu’au triple de sa valeur. Et sans Whopper.