Un curé brésilien suspendu pour avoir pris des selfies tout nu

SACRILEGE Il envoyait ses clichés à une maîtresse présumée sur Internet…

A.Ch. avec AFP

— 

Un curé brésilien se prenait en photo nu et envoyait ses photos à sa maîtresse via Whatsapp.
Un curé brésilien se prenait en photo nu et envoyait ses photos à sa maîtresse via Whatsapp. — Capture d'écran O Dia

Un curé brésilien, qui condamnait baisers sur la bouche et relations sexuelles dans ses sermons, a été suspendu de ses fonctions après être apparu entièrement nu sur des photos partagées avec une maîtresse présumée sur internet. «Le père Alfredo Rosa Borges a été suspendu de ses fonctions» et pourrait être excommunié, a déclaré mardi à l'AFP un porte-parole du diocèse de Campos de Goytacazes, au nord de l'Etat de Rio de Janeiro.

Les photos, où l'on voit le prêtre devant un miroir en train de se photographier en tenue d'Adam avec un téléphone portable, ont été diffusées la semaine dernière sur l'application de messagerie pour smartphone Whatsapp, et largement partagées sur internet. Selon le quotidien O Dia, le prêtre a expliqué à ses supérieurs que les photos avaient été diffusées par une femme avec qui il était en contact coquin virtuel. Mais il a nié avoir eu avec elle des relations sexuelles.

«Nous sommes tous des pêcheurs»

«Une enquête a été ouverte mais la seule photo constitue un délit pour l'Eglise», a indiqué l'évêque de Campos, Roberto Francisco, cité par O Dia. D'après les fidèles de l'Eglise Santo Antonio où officiait le père Alfredo, celui-ci leur a d'abord affirmé qu'il s'agissait «d'un montage», selon le journal. Avant de reconnaître quelques jours plus tard que «nous sommes tous des pêcheurs».

Sur son blog «En catéchisant avec Jésus» le prêtre Alfredo Borges, se montrait intransigeant et conservateur. Il considérait, entre autres, le baiser «toujours malicieux, comme un grave péché», et les relations sexuelles comme un «désordre moral grave parce que l'élément procréatif est normalement laissé de côté et abandonné».