Réseaux sociaux: Le mouvement #freethenipple touche l'Islande

WEB Des femmes ont réagi après qu'une adolescente de l'île a été raillée pour avoir publié une photo de ses seins...

B.D.

— 

Capture d'écran du tweet de la députée islandaise Björt Ólafsdóttir, qui a partagé sur les réseaux sociaux une photo de ses seins, pour la campagen #freetheniple.
Capture d'écran du tweet de la députée islandaise Björt Ólafsdóttir, qui a partagé sur les réseaux sociaux une photo de ses seins, pour la campagen #freetheniple. — Twitter/@bjortolafs

Tétons de tous les pays, unissez-vous! La campagne #freethenipple, qui proteste depuis plusieurs mois -parfois avec l'appui de célébrités- contre la pudeur excessive des réseaux sociaux, a touché ce week-end l'Islande.

Cause de ce regain d'intérêt: une adolescente islandaise de 17 ans, Adda Smáradóttir, a été raillée sur les réseaux sociaux après avoir publié une photo de ses seins en vue de promouvoir un jour «Libérez le téton» dans son lycée le 26 mars. Un ami a twitté une photo de lui torse nu, elle a fait de même, mais s'est fait troller.

Elle a raconté sa mésaventure sur Facebook, expliquant pourquoi elle avait retiré sa photo. En réaction, de nombreuses femmes et adolescentes ont passé le week-end à partager des photos d’elles seins nus pour promouvoir l’égalité des sexes et protester contre la sexualisation du corps des femmes.

Adda a même reçu le soutien d'une députée, Björt Ólafsdóttir.

 

/photo/1

 

Et a reçu les félicitations du mouvement #freethenipple.