Pologne: Dix ans après sa mort, Jean-Paul II revient en «candidat» cravaté

ELECTION Une campagne d'affichage lancée par le Centre de la pensée de Jean-Paul II, dépendant de la mairie de Varsovie, dirigée par la libérale Plateforme civique (PO), au pouvoir en Pologne depuis huit ans, fait polémique...

B.D. avec AFP
— 
Une affiche de l'ancien pape Jean-Paul II à Varsovie, le 30 mars 2015.
Une affiche de l'ancien pape Jean-Paul II à Varsovie, le 30 mars 2015. — AFP PHOTO / JANEK SKARZYNSKI

L'apparition dans les rues de Varsovie, en pleine campagne électorale présidentielle, de photos géantes du «candidat saint Jean-Paul II» en costume-cravate, a suscité une polémique sur les motivations de cette initiative.

L'opération a été lancée par le Centre de la pensée de Jean-Paul II, dépendant de la mairie de Varsovie, dirigée par la libérale Plateforme civique (PO), au pouvoir en Pologne depuis huit ans.

«Karol Wojtyla. Ton candidat dans tes choix quotidiens.»

Et le slogan qui accompagne l'image photoshopée du pape fait penser certains à celui -«concorde et sécurité»- du président sortant Bronislaw Komorowski, proche de la PO, qui briguera son second mandat le 10 mai prochain.

«Karol Wojtyla. Ton candidat dans tes choix quotidiens. Toujours ensemble, jamais l'un contre l'autre», dit la légende de l'affiche, laissant planer un doute sur une exploitation politique possible de l'ancien pape polonais, toujours immensément populaire dans son pays, dix ans après sa mort à Rome le 2 avril 2005.

Les promoteurs de la campagne démentent vigoureusement toute arrière-pensée. «Bien évidemment, avec cette affiche nous nous inscrivons dans le cadre de la campagne électorale, mais c'est un candidat différent des autres et les choix dont nous parlons ne sont pas les mêmes», a déclaré le porte-parole du Centre de la pensée de Jean-Paul II, Tomasz Kempski. 

«Inadmissible d'exploiter l'effigie du saint pape»

Il n'empêche, le projet a irrité le Centre Jean Paul II, une institution ecclésiale basée à Cracovie, selon laquelle «il est inadmissible d'exploiter l'effigie du saint pape et de promouvoir des slogans qui font clairement penser à une campagne électorale».

Dans un communiqué publié sur le site de cet organisme, son président, le père Jan Kabzinski, déplore particulièrement que l'image de saint Jean-Paul II soit «désacralisée» dans la campagne à Varsovie. «Notre action n'est absolument pas politique, assure M. Kempski, ajoutant: Nous n'avions pas l'intention d'insulter qui que ce soit». 

«C'est un pape qui sourit comme pour dire "J'ai été un être humaine". Et son costume-cravate symbolise le fait que sa sainteté se forgeait sur son chemin quotidien, dans son travail», insiste-t-il. Jean Paul II est vénéré en Pologne également pour son rôle dans la victoire pacifique contre le régime communiste.