Etats-Unis: Comment de la litière pour chat a créé un incident nucléaire

SCIENCES Une fuite radioactive est survenue en février 2014 dans un site de stockage de déchets radioactifs du Nouveau-Mexique...

B.D.

— 

Photo des sous-sols de la Waste Isolation Pilot Plant le 10 mai 2014, après la fuite radioactive survenue en février de la même année. Lancer le diaporama
Photo des sous-sols de la Waste Isolation Pilot Plant le 10 mai 2014, après la fuite radioactive survenue en février de la même année. — AP Photo/Waste Isolation Pilot Plant

«Attention: produit pouvant causer des explosions nucléaires.» Ce message d'alerte devrait figurer sur les paquets de litière pour chat, si l'on en croit les conclusions d'un rapport d'enquête après la fuite radioactive survenue en février 2014 à la Waste Isolation Pilot Plant (WIPP), un site de stockage en sous-sol de déchets radioactifs près de Carlsbad, au Nouveau-Mexique.

Comme l'indique le laboratoire national de Savannah River dans son rapport rendu public la semaine dernière (lien en anglais), l'incident a été causé par l'emploi d'un mauvais type de litière pour chat pour absorber les déchets nucléaires liquides.

Litière organique et non chimique

Selon le rapport, la marque de litière Swheat Scoop, utilisé par le laboratoire national de Los Alamos, d'où provenait le colis 68 660 qui a posé problème avant d'être stocké à la WIPP, était chimiquement incompatible avec le contenu.

Les ingrédients organiques ont alors réagi avec les déchets, créant des gaz qui ont augmenté la pression à l'intérieur, les matériaux chauffant et entrant en combustion. Le colis, logé en sous-sol, a alors rompu, cette brèche entraînant une fuite nucléaire, qui a contaminé 21 salariés à de bas niveaux de radiation et provoquant l'arrêt temporaire de la WIPP.

Une procédure clairement définie

«La litière pour chat traditionnelle est constituée de différents minéraux de silicate géologiques inorganiques comme la terre de diatomées, les zéolithes ou la bentonite, a expliqué à Forbes le Dr James Conca, géologue (lien en anglais). Ces matériaux sont excellents pour absorber et stabiliser des composés chimiques comme les nitrates, l'ammoniac et l'urée

A l'inverse, les litières organiques -composées de blé ou de maïs- n'ont pas ces propriétés nécessaires pour stabiliser chimiquement le nitrate, ajoute le spécialiste, qui précise pour The Verge qu'en matière de nucléaire, la procédure est clairement définie. «Tout est bien organisé et tout le monde est validé par la chaîne de commandement, souligne-t-il. Lorsqu'on décide d'une procédure pour faire quelque chose comme le traitement de ces déchets, on ne s'en écarte pas. Jamais. Et quand quelqu'un décide de s'en écarter, c'est une très très mauvaise chose