L'artiste Wim Delvoye aime tatouer le dos des cochons

ART Et cela rapporte gros à l’artiste plasticien belge…

Fabrice Pouliquen

— 

Wiw Delvoye laisse parler sa créativité tatouant ses cochons tantôt de motifs chinois, tantôt de symboles religieux, tantôt de personnages de Walt Disney.
Wiw Delvoye laisse parler sa créativité tatouant ses cochons tantôt de motifs chinois, tantôt de symboles religieux, tantôt de personnages de Walt Disney. — Capture d'écran / Youtube

C’est la nouvelle lubie de Wim Delvoye. Sa machine à caca, qui recrée scientifiquement le phénomène biologique de déjection, avait rangé le Belge dans la catégorie des artistes plasticiens qui osent tout. Wim Delvoye persiste dans cette voie en s’amusant désormais à tatouer le dos de cochons. Des porcs qu’il élève lui-même dans une ferme à Pékin, précise le site SpiOn. Le Belge les tatoue alors qu’ils ne sont que porcelets, sous anesthésie quand même. Il les laisse ensuite vivre leur vie et les naturalise une fois morts.

Les porcs tatoués peuvent rapporter jusqu’à 65.000 euros

Wiw Delvoye laisse parler sa créativité tatouant ses cochons tantôt de motifs chinois, tantôt de symboles religieux, tantôt de personnages de Walt Disney. Et ça rapporte gros, précise SpiOn. Une fois tatoué, un porc peut être revendu aux alentours de 65 000 €. Reste à savoir si c’est de l’art ou du cochon, se demande avec brio le site internet Francetv Info.