Tolcapone, cette molécule qui rendrait les gens plus généreux

ETUDE Les scientifiques indiquent toutefois que le sens de l'équité reste une composante de la personnalité...

20 Minutes avec agence

— 

Des médicaments (illustration).
Des médicaments (illustration). — MIGUEL MEDINA / AFP

Une simple pilule pourrait nous rendre plus généreux et plus empathique. C'est ce que révèle une étude californienne, publiée récemment dans la revue Current Biology

Pour parvenir à cette conclusion, des scientifiques ont mené des tests sur la tolcapone, une molécule utilisée dans le traitement de la maladie de Parkinson, capable de prolonger les effets de la dopamine sur le cerveau selon Slate.

Plus généreux et plus sensibles aux inégalités

L'expérience a réuni 35 sujets, divisés en deux groupes, qui ont reçu soit une pilule contenant le principe actif, soit un placebo. Après ingestion des comprimés, ils ont participé à un jeu, dans lequel ils devaient répartir de l'argent entre eux et une personne anonyme. Au final, ceux qui avaient pris de la tolcapone se sont montrés plus justes et plus charitables que les autres, moins tolérants face aux inégalités.

Selon Pourquoi Docteur, de précédentes études avaient déjà mis en lumière les zones du cerveau impliquées dans la perception des égalités socio-économiques, à savoir le cortex préfrontal. Et cette fois-ci, les chercheurs indiquent que le principe actif «pourrait être utile dans le cadre d'un traitement contre la schizophrénie et contre les addictions», en raison de son action sur le cortex préfrontal.

Des cas d'hépatites aiguës mortelles

Enfin, les auteurs de l'étude tiennent à souligner que même si la chimie peut influencer le comportement des individus, le «sens de l'équité» reste une caractéristique de la personnalité.

En 1998, la tolcapone a été retirée du marché deux mois après sa commercialisation. En cause : plusieurs cas d'hépatites aiguës mortelles. Elle a été depuis remise sur le marché mais, précise Pourquoi Docteur, reste sous le contrôle de la Haute autorité de santé (HAS).