VIDEO. Argentine: Une repère nazi découvert au milieu de la jungle

ARCHEOLOGIE Perdus dans le nord-est du pays, les trois bâtiments en pierre auraient été destinés à accueillir des hauts dirigeants du régime en fuite…

Fabrice Pouliquen
— 
Cette tanière a-t-elle servi de cachette à des hauts dirigeants nazis ? Les chercheurs en doute. Toutes les trouvailles faîtes sur place remontent à l’époque de la construction.
Cette tanière a-t-elle servi de cachette à des hauts dirigeants nazis ? Les chercheurs en doute. Toutes les trouvailles faîtes sur place remontent à l’époque de la construction. — Capture d'écran / Youtube

Ce n’est pas aussi abouti que la Tanière du loup, le blockhaus-quartier général d’Adolf Hitler bien dissimulé dans les bois. Mais les chercheurs et archéologues restent très excités par la découverte de ce qui pourrait être une tanière nazie au beau milieu de la jungle argentine. Elle aurait été conçue pour accueillir les hauts dirigeants nazis en fuite en cas de chute du Troisième Reich.

Voir la vidéo originale par ici

Les fouilles menées conjointement par des chercheurs de l’université de Buenos Aires et des archéologues du musée Andres Guacurari se déroulent dans une partie inaccessible du parc Téyù Cuaré, dans la province de Misiones, dans le nord-est du pays, une région frontalière avec le Paraguay. Le site se compose de trois structures en pierre aujourd’hui recouvertes de végétaux. L’une abritant les logements, une autre servant d’entrepôt et la troisième qui aurait pu servir de poste de guet. Il y a aussi un petit chemin conduisant tout droit au Paraguay voisin pour permettre toute possibilité de fuite.

Des pièces de monnaies allemandes découvertes sur le site

Les fouilles ont permis de mettre à jour plusieurs objets indiquant que les constructions ont été effectuées dans la première partie des années 1940. Les trouvailles les plus signifiantes sont des pièces de monnaies allemandes datées entre 1938 et 1944 mais aussi de la porcelaine de la même période.

Cette tanière a-t-elle réellement servi? Les chercheurs doutent que de hauts dirigeants nazis y soient passés dans leur fuite. Toutes les trouvailles faites sur place remontent à l’époque de la construction.