Pays-Bas: Ikea interdit les parties de cache-cache dans les meubles

T'ES OU? L’enseigne suédoise a invoqué des raisons de sécurité pour faire face au phénomène…

L.C.
— 
Un magasin Ikea aux Etats-Unis dans lequel le comédien américain Mark Malkoff avait été autorisé à vivre quelques jours en 2008.
Un magasin Ikea aux Etats-Unis dans lequel le comédien américain Mark Malkoff avait été autorisé à vivre quelques jours en 2008. — Mike Derer/AP/SIPA

Fini de rire pour Ikea. Au Pays-Bas, les parties de cache-cache improvisées dans les magasins de l’enseigne suédoise font fureur. A tel point que le géant de l’ameublement a décidé de sévir.

Car les bonnes cachettes ne manquent pas dans les boutiques Ikea: un placard vide, des piles de coussins, de nombreux lits… Un vaste terrain de jeu qui faisait le bonheur de milliers de Néerlandais qui organisaient des parties de cache-cache géantes sur Facebook. Ce jeu est désormais interdit «pour des raisons de sécurité».

Une mode née en Belgique

«C'est dur à contrôler, explique la porte-parole du groupe Martina Smedberg citée par le site Bloomberg. Nous devons nous assurer que les clients sont en sécurité dans nos magasins et c'est compliqué si nous ne savons pas où ils se trouvent.»

Cette mode serait née en juillet 2014 en Belgique, à Wilrijk, avant de conquérir les Pays-Bas. Plus de 32.000 personnes s’étaient inscrites sur Facebook à une partie de cache-cache géant prévue le 16 mai dans le magasin Ikea d’Eindhoven, 19.000 à Amsterdam le 3 avril et 13.000 à Utrecht le 18 avril.