Vue générale sur le Colisée et le forum antique à Rome, le 28 décembre 2011
Vue générale sur le Colisée et le forum antique à Rome, le 28 décembre 2011 — Alberto Pizzoli AFP

TOURISME

Rome: Deux touristes arrêtées après avoir tagué le Colisée

Les deux Californiennes doivent maintenant être présentées à un juge et pourraient écoper d'une amende...

Les touristes, cette plaie pour les monuments. Deux Californiennes de 21 et 25 ans ont été arrêtées samedi par la police italienne, après qu'elles ont commencé à graver leurs initiales sur un mur du Colisée, à Rome, ce qui est strictement interdit comme le rappellent de nombreux panneaux sur le site, rapporte The Guardian.

Alors qu'elles visitaient le célèbre amphithéâtre antique, les deux jeunes femmes se sont éloignées de leur groupe, et ont commencé à tracer un «J» et un «N» d'environ huit centimètres de hauteur sur l'un des murs du Colisée avec une pièce de monnaie, puis ont pris un selfie pour sans doute immortaliser leur œuvre.

Amende

Manque de chance pour elles, elles ont vite été repérées et arrêtées par la police italienne. Elles doivent maintenant être présentées à un juge et pourraient écoper d'une amende. Le dernier touriste à avoir agi de la sorte, un Russe, en novembre, le cinquième en 2014, a été condamné à quatre mois de prison avec sursis et 20.000 euros d'amende par un juge italien.

La section où se trouve le mur «tagué» par les Américaines ne date pas de la construction du Colisée (qui a commencé entre 70 et 72 ap. J.-C. et s'est achevée en 80), mais des années 1800, quand le pape a entrepris des travaux de restauration.

«Perception différente»

«Ce n'est pas un mur original, mais cela reste une antiquité», a indiqué au Guardian un porte-parole de la Surintendance du patrimoine archéologique de Rome, déplorant que les touristes aient «une perception différente» selon les sites.

«Les touristes se comportent dans les musées comme dans les églises. Ils les voient comme des endroits sacrés où des objets de grande valeur sont conservés. Mais le Colisée est un bâtiment incomplet, où des vols ont déjà eu lieu.» Chaque année, 6 millions de personnes visitent le Colisée et le Forum romain.