«La robe» utilisée par l'Armée du salut pour la bonne cause

AFRIQUE DU SUD L'association s'appuie sur ce vêtement à l'origine d'un phénomène viral pour lutter contre les violences faites aux femmes…

A.-L.B.

— 

Capture d'écran Twitter compte TheSalvationArmySA
@SalvationArmySA, 6 mars 2015.
Capture d'écran Twitter compte TheSalvationArmySA @SalvationArmySA, 6 mars 2015. — Capture d'écran Twitter

Utiliser un buzz mondial afin de lutter contre les violences faites aux femmes. C’est l’idée qu’a eu la branche sud-africaine de l’Armée du salut à propos de «la robe». La couleur du vêtement a fait tourner en bourrique, vendredi dernier, des millions d’internautes. 

 

Dans cette campagne contre les violences faites aux femmes, l’association montre une femme couverte d’hématomes, vêtue d'une robe blanche et or. Il est écrit: «Voilà pourquoi il est si difficile de voir le noir et le bleu», en référence à «la robe».

Campagne déclinée sur les réseaux sociaux

L’association ajoute: «La seule illusion, c'est de penser qu'elle a fait ce choix. Une femme sur six est victime d'abus. Faisons cesser les violences contre les femmes.»

Cette campagne se décline sur Twitter avec le hashtag (mot-dièse) #StopAbuseAgainstWomen, très suivi par les anglo-saxons ce vendredi.