Thomas Edison avait créé un «nécrophone» pour parler avec les morts

INSOLITE L’inventeur de la lampe à incandescence était obsédé par l’idée de communiquer avec les morts…

20 Minutes avec AFP
— 
Illustration de la mort, du temps qui passe.
Illustration de la mort, du temps qui passe. — SUPERSTOCK/SUPERSTOCK/SIPA

L'inventeur américain Thomas Edison a tenté de mettre au point un «nécrophone», appareil pour communiquer avec les morts. C’est ce qu’atteste Le Royaume de l'Au-delà, dernier chapitre de ses mémoires publié jeudi par Philippe Baudouin aux éditions Jérôme Millon.

Thomas Edison aurait même conclu un «pacte électrique» avec son collaborateur William Walter Dinwiddie: «Ils se seraient promis solennellement que le premier qui viendrait à disparaître tenterait d'envoyer un message au survivant depuis l'au-delà», souligne Philippe Baudouin.

Obsession de communiquer avec les fantômes

On doit à l'ingénieur et industriel Thomas Edison (1847-1931) la lampe à incandescence, la pile alcaline ou encore le phonographe. La chaise électrique est également née de cet esprit en perpétuelle recherche d'innovation technique.

L'inventeur était aussi obsédé par l'idée d'entrer en contact avec les morts.