Japon: Une Américaine arrêtée pour avoir caché ses pilules dans une bouteille d’analgésiques

INSOLITE Une jeune femme avait caché ses pilules psychostimulantes, déclarées interdites au pays du Soleil-Levant…

A.-L.B.

— 

Capture d'écran Google map de la ville de Nagoya, au Japon
Capture d'écran Google map de la ville de Nagoya, au Japon — Google map

Une jeune américaine a été arrêtée au Japon pour contrebande, après que sa mère lui a envoyé son médicament psychostimulant, rapporte Oregon Live dimanche. Carrie Russell, professeur d'anglais, a été arrêtée le 20 février alors qu’elle dînait avec des amis dans un restaurant de Nagoya (centre du Japon). Les autorités ont expliqué qu'elles ont découvert les pilules d’amphétamines Adderall –illégales dans ce pays- cachées à l'intérieur d'une vieille bouteille d’analgésiques.

La jeune femme de 26 ans a été diagnostiquée avec un trouble de déficit de l'attention à sept ans et suit un traitement médical. Mais ses pilules psychostimulantes sont interdites au Japon depuis les années 1950.

«Préserver l’intimité et la dignité» de sa fille

La mère de la jeune femme, elle-même médecin, a expliqué à Oregon Live que les autorités japonaises se trompaient à propos de sa fille. Jill Russell a révélé qu’elle conseillait à ses patients prenant des pilules Adderall de garder ce médicament dans des contenants non identifiés, de peur que les malades mentaux soient stigmatisés.

«Mon reconditionnement [dans une bouteille d’analgésiques] n’était pas une tentative de briser ou contourner la loi», a écrit Jill Russell dans une déclaration sous serment envoyé le 25 février à la police japonaise. «Il était destiné à préserver l'intimité et la dignité de Carrie pour traiter un trouble sensible de santé mentale.»

Carrie Russell risque une peine de prison au Japon à cause de ces pilules. L'Adderall est un psychostimulant à base d'amphétamines non autorisé en France.