Kidnappée bébé, elle retrouve sa famille à 17 ans grâce à une étonnante coïncidence

RETROUVAILLES La jeune fille avait été volée à la maternité à sa mère endormie...

T.L.G. avec AFP

— 

Illustration bébé.
Illustration bébé. — ANGOT / SIPA

Une jeune Sud-Africaine kidnappée alors qu'elle était bébé a été retrouvée par sa famille dix-sept ans plus tard grâce à une étonnante coïncidence, a indiqué vendredi la police.

A la rentrée de janvier, des élèves ont remarqué une troublante ressemblance entre l'adolescente et une autre élève de son établissement du Cap, plus jeune qu'elle. Des tests ADN ont permis d'établir que les deux jeunes filles étaient effectivement soeurs, et les filles de Celeste et Morné Nurse.

Volée à la maternité

La jeune fille avait été volée à la maternité à sa mère endormie, alors qu'elle était âgée de trois jours, en avril 1997, ont précisé des médias sud-africains. Les parents, qui ont eu ensuite trois autres enfants, célébraient chaque année l'anniversaire de leur fille disparue, et n'avaient jamais perdu espoir de la retrouver un jour.

Zephany a grandi avec un autre nom, avec d'autres parents, sans savoir qu'elle n'était pas leur fille. Mais quand sa petite soeur biologique, Cassidy Nurse, est entrée dans le même lycée à la rentrée de janvier, des élèves se sont étonnés de leur grande ressemblance.

Cassidy a alors parlé de cette fille de terminale qui lui ressemblait tant à ses parents, qui l'ont invitée à prendre le café. Puis ils ont appelé la police. Sans le savoir, les Nurse habitaient tout près de leur fille disparue.

«Tout ce temps-là, elle était juste sous mon nez», a indiqué le père, Morné Nurse, à la radio Cape Talk. «C'était vraiment déchirant». «Elle nous a dit qu'elle sortait le week-end aux endroits où nous allions aussi, ce qui est bouleversant», a-t-il ajouté.

«Comme si je vivais un rêve»

« Pour moi, c'est comme si je vivais un rêve. Quelqu'un doit me pincer pour me réveiller », a renchéri Celeste Nurse. « C'est dur, vous savez. Pendant dix-sept ans, cette femme nous a pris Zephany». «Pour elle, c'est un peu: Je ne vous connais pas», a reconnu la mère, qui dit avoir eu du mal à l'étreindre comme ses trois autres enfants. « C'est dur pour elle d'assimiler ça aussi, d'apprendre à nous connaître.»

Le porte-parole de la police provinciale André Traut a annoncé vendredi qu'une femme de 50 ans sans autre enfant avait été arrêtée. Les Nurse espèrent maintenant pouvoir fêter les 18 ans de Zephany avec elle le 28 avril