Italie: Un voyageur avait caché 130.000 euros dans des pots de Nutella

GOURMANDISES «Des mots d'amour», c'est l'excuse fournie par le suspect pour expliquer la présence de papiers...

20 Minutes avec agence

— 

Une rangée de pots de crème à tartiner au "Nutella Bar" à New York, le 20 mai 2014.
Une rangée de pots de crème à tartiner au "Nutella Bar" à New York, le 20 mai 2014. — SIPANY/SIPA

C'est ce qui s'appelle se faire prendre la main dans le pot. Quelques jours après la mort du fondateur de la célèbre pâte à tartiner, le New York Post rapporte la drôle de découverte faite par les douaniers de l'aéroport de Milan : une valise pleine de pots de Nutella, dans lesquels des morceaux de papier à peine visibles étaient dissimulés. Et quels morceaux de papier, il s'agissait en réalité de quelque 130.000 euros.

 

Capture d'écran de la photo publiée par les douanes italiennes, et reprise sur Twitter ou le New York Post, des liasses de billets retrouvées dans les pots de Nutella. 

Pour sa femme enceinte

Rappel des faits: rentrant de Colombie, Frédérico Russani, arrêté aux douanes, déclare que ses nombreux pots de pâte à tartiner sont destinés à sa femme, enceinte. Tentant de se justifier, l'homme de 47 ans déclare: «elle a des envies de Nutella, alors je lui en rapporte de mon voyage d'affaires».

Mais pourquoi rapporter du Nutella de Colombie ? «Pour tester la version étrangère», répond alors le voyageur. Et lorsque les douaniers l'interrogent finalement sur ce qui semble être des papiers cachés dans les pots, Frédérico Russani évoque des «mots d'amour».

L'origine du butin non précisée

Loin d'être convaincus, les douaniers de l'aéroport ont retiré les papiers dissimulés à l'intérieur des pots. Résultat des courses : un pactole de 130.000 euros enroulé en liasses, enrobé dans la pâte à tartiner. Le suspect a reconnu qu'il avait caché l'argent pour éviter de payer des taxes, mais n'a pas précisé l'origine du butin.