VIDEO. Israël: Une vidéo bidonnée de sa résidence met Benyamin Netanyahou dans l'embarras

POLITIQUE Alors que le train de vie du Premier ministre et de sa femme est jugé excessif, une vidéo de sa résidence -en mauvais état- a été diffusée. Problème: il ne s'agit pas des pièces où vit le couple...

B.D.

— 

Le Premier ministre israélien, Benyamin Netanyahou, et sa femme Sara, le 1er décembre 2013. Lancer le diaporama
Le Premier ministre israélien, Benyamin Netanyahou, et sa femme Sara, le 1er décembre 2013. — Riccardo De Luca/AP/SIPA

Mauvaise passe pour le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou, qui n'en finit plus de se retrouver au coeur d'une polémique sur son train de vie jugé excessif.

Alors qu'un rapport du contrôleur général des comptes publié dénonçant la hausse drastique des dépenses d'entretien, de nourriture et de maintenance dans sa résidence officielle de Jérusalem a été rendu public mardi, le chef du gouvernement israélien a diffusé une vidéo de ladite résidence d'une quinzaine de minutes sur son compte Facebook (désormais inaccessible), qui s'est avérée trompeuse.

Dans ce film, le Valérie Damidot israélien, Moshik Galamin, inspecte les lieux en compagnie de l'épouse du Premier ministre, Sara, et est invité à donner son opinion de professionel sur l'état de la résidence.

Il découvre avec horreur des pièces où le plâtre s'effrite et la peinture s'écaille en raison de l'humidité, où les tapis sont usés jusqu'à la corde et où le canapé est tâché de café -et n'a pas pu être changé pour éviter le surcoût avant la visite du président Obama, précise la femme du chef du gouvernement.

«Campagne médiatique» hostile

«Je ne remarque pas ces détails parce que je n’ose pas y penser», ajoute-t-elle, montrant de la moisissure dans une cour. Problème: ces pièces dans un état déplorable ne sont pas celles où vit le couple, a révélé la chaîne israélienne Channel 10 TV. La cuisine présentée dans la vidéo n'est même pas celle qu'utilise le couple Netanyahou...

Le couple n'a pas commenté ces révélations, mais le parti de Benyamin Netanyahou, le Likoud, a mentionné mardi dans un communiqué «une campagne médiatique» hostile au Premier ministre, après la publication du rapport du contrôleur général des comptes, Joseph Shapira.

Le parti précise que les dépenses ont augmenté sous la gestion de Meni Naftali, un «ancien fonctionnaire aigri» chargé de l'entretien, qui avait poursuivi Sara Netanyahu en justice pour mauvais traitement. «Le bureau du Premier ministre va œuvrer à mettre en place toutes les recommandations (...) dans la continuation des actions déjà entreprises et qui ont été notées dans le rapport», a réagi le bureau de Benyamin Netanyahou dans un communiqué distinct.