«Double Down Dog»: KFC lance un hot dog où le poulet frit remplace le pain

FAST-FOOD Ce petit cauchemar de malbouffe n'est malheureusement disponible qu'aux Philippines...

N.Bg. avec AFP

— 

Le Double Down Burger de KFC aux Philippines.
Le Double Down Burger de KFC aux Philippines. — JAY DIRECTO / AFP

Le géant américain de la restauration rapide KFC a commencé à vendre aux Philippins un hot-dog composé d'une saucisse enveloppée dans du poulet frit plutôt que dans du pain, suscitant les critiques des diététiciens et les moqueries des réseaux sociaux.

«Nous savons que les Philippins sont très aventureux»

Le «Double down dog», appellation qui fait référence au sandwich d'origine et au fait de doubler sa mise au jeu, veut tirer parti de l'amour des Philippins pour les hot-dogs et le poulet frit, a expliqué à l'AFP le directeur du marketing de Kentucky Fried Chicken Philippines Errol Magdato. «Nous savons que les Philippins sont très aventureux quand il s'agit de nourriture et nous savons combien nous aimons les hot-dogs», a-t-il ajouté dans un e-mail.

Il a balayé d'un revers de la main les quolibets que le sandwich suscite sur Internet, et expliqué qu'en termes de calories «c'est à peu près la même chose et même un peu moins» qu'un double cheeseburger. Les consommateurs sont contents, assure-t-il.

>> Pour ceux qui ont cinq minutes à perdre et l'estomac bien accroché, une petite recette pour concocter son propre «DDD» à la maison:

Initialement, ce «Double dog» n'avait été vendu que pendant deux jours en janvier, mais il a ensuite été officiellement mis au menu des KFC. Pour Marie Gonzales, chef de cuisine végétalienne qui dirige une entreprise de produits alimentaires gastronomiques, ce hot-dog n'est rien moins que «dégoûtant». «Un sandwich entièrement à base de viande ne fait qu'alimenter la maladie, le diabète, la goutte, les maladies cardiaques. C'est triste de constater ce qu'est l'industrie de la restauration rapide», a-t-elle déclaré à l'AFP.

KFC n'a pas l'intention de vendre le «Double dog» ailleurs que dans l'archipel de 100 millions d'habitants mais sa réputation a déjà franchi les frontières. «KFC inaugure la dernière parodie alimentaire», dit le site d'informations Mashable. «La dernière abomination de la restauration rapide», ajoute le site culturel Uproxx.