Né(e) homme et sans appareil reproducteur, elle donne miraculeusement naissance à des jumeaux

MIRACLE Les médecins ont finalement décelé un infime utérus et l'ont fait croître...

T.L.G.

— 

Hayley Haynes, née avec des chromosomes XY, et ses jumeaux.
Hayley Haynes, née avec des chromosomes XY, et ses jumeaux. — Capture d'écran Twitter

On lui a dit qu’elle ne pourrait jamais avoir d’enfants, alors elle en a fait deux. Hayley Haynes, de Bedford, est née sans appareil reproductif et vient de mettre au monde des jumeaux, rapporte The Mirror. Lors de sa puberté, la jeune fille s’inquiète de ne pas avoir de règles. Après des mois à l’hôpital et une batterie de tests sanguins, les médecins lui annoncent la nouvelle: elle ne possède ni utérus, ni ovaires, ni trompes de Fallope. La jeune fille est née avec des chromosomes XY. Génétiquement, elle est un homme. Elle a 19 ans.

«Aucun homme ne voudra jamais de moi», confie-t-elle alors à son ami d’enfance, Sam, qui deviendra plus tard son mari. «Quand ils m’ont annoncé la nouvelle, j’étais si paumée que je me sentais malade. Ma plus grande peur était de ne jamais pouvoir avoir d’enfant. D’un seul coup, une énorme partie de ma vie avait disparu», raconte-t-elle au quotidien britannique.

Traitement hormonal et accroissement d'utérus

La lueur d’espoir arrive en 2007. Un spécialiste lui découvre un infime utérus que les précédents scanners n’avaient pas décelé.  «Il ne mesurait que quelques millimètres, mais c’était un début», ajoute-t-elle. «Le médecin était optimiste pour le faire croître. Je ne pouvais toujours pas concevoir naturellement, mais je pouvais espérer la fécondation in vitro».

On lui administre un traitement hormonal pour lui donner des bons niveaux de progestérone et d’œstrogène, et permettre à son utérus de croître. En 2011, les médecins lui annoncent qu’elle est prête, mais le NHS (système de santé publique au Royaume-Uni) ne financera pas l’opération. Qu'importe, le couple paye 10.500 livres, plus de la moitié de leur épargne, pour réaliser le traitement FIV dans une clinique à Chypre.

«Les docteurs m’ont dit que j’avais 1 chance sur 60 de tomber enceinte». Le miracle arrive. «Je ne pouvais pas y croire. J’ai paniqué, et en même temps j’étais folle de joie. Deux bonheurs pour le prix d’un». 9 ans après avoir entendu qu'elle ne pouvait pas avoir d’enfant, Avery et Darcey viennent au monde. «Le plus beau moment de ma vie».