Ain: Un retraité sauve un chien grâce à du bouche-à-bouche

SAUVETAGE Le husky s'était étranglé dans les noeuds du traîneau...

T.L.G.

— 

Chiens de traîneau, illustration.
Chiens de traîneau, illustration. — Auteurs : Andrew Keach/AP/SIPA

L’histoire ne manque pas de souffle. René Baratoux s’occupe de chiens d’attelage depuis une trentaine d’années sur le col de Cuvéry, dans l’Ain. Il y a une dizaine de jours, ce retraité a sauvé un husky en pratiquant du bouche-à-bouche (précisément du bouche-à-truffe), rapporte Le Dauphiné jeudi. Ce jour-là, un conducteur de traîneau perd le contrôle de son attelage à une dizaine de kilomètres du col. Sa femme contacte René. «Les chiens sont partis tout seuls et le pilote s’est fait larguer. Alors, son épouse est venue me chercher à l’auberge pour qu’on aille récupérer l’attelage», explique-t-il au quotidien. René parvient rapidement en quad sur la scène.

«La propriétaire m’a dit qu’il était mort»

«Tout l’attelage était emmêlé et un des chiens était étranglé dans les nœuds. Il avait dû tomber et se faire traîner comme ça sur des kilomètres!» L’animal est sans air depuis plusieurs minutes. «Il ne bougeait plus et la propriétaire m’a dit qu’il était mort». René allonge le chien. «On lui a ouvert la gueule et on lui soufflait de l’air en faisant comme un entonnoir avec nos mains».

Au bout d’une bonne vingtaine de minutes, le chien revient à lui. René l’installe sur le traîneau, attache l’attelage à son quad et retourne à l’auberge. «Ils étaient bien heureux. Une fois arrivé, le chien avait repris toutes ses forces!»