VIDEO. Canada: Il veut ouvrir une «autoroute de glace» à travers la ville pour les patineurs

CANADA A Edmonton, les températures sont négatives durant cinq mois de l’année...

M.C.

— 

Une "autoroute de glace" dans le centre-ville d'Edmonton.
Une "autoroute de glace" dans le centre-ville d'Edmonton. — The Edmonton Freezeway

Installer à travers la ville une «autoroute de glace» pour permettre aux gens d’aller travailler en patinant? «C’est l’idée la plus stupide que j’ai entendue depuis trente ans», rétorque un conseiller municipal d’Edmonton. Dans la ville de l’ouest du Canada, l’idée est pourtant à l’étude, et a ses défenseurs.

A commencer par Matt Gibbs, qui en est à l’origine. Pour ce jeune Canadien, qui avait déjà soulevé la possibilité dans son mémoire d’architecture paysagère il y a deux ans, «pour rendre les villes d’hiver plus vivables, il faut diversifier les transports, en faire une activité sociale.»

«Températures négatives cinq mois de l’année»

La «Freezeway», jeu de mot avec freeze et highway (autoroute), mesurerait 11 km et utiliserait des couloirs de transport déjà existants, dont une ligne de chemin de fer désaffectée. L’idée tire parti du climat de la ville, «où les températures sont négatives cinq mois de l’année» dixit Matt Gibbs, et de la passion des Canadiens pour les sports de glisse en général et le hockey sur glace en particulier.

Certains élus sont séduits par l’idée qui donnerait plus de notoriété à la ville, tout en s’inquiétant des mesures à prendre pour assurer la sécurité des patineurs. Le concept est pourtant loin d’être nouveau au Canada. A 3.400 km à l’est, dans la capitale, Ottawa, un tronçon du canal Rideau de 8 km est ouvert chaque hiver aux patineurs… depuis 45 ans.