Google ne traduit plus le mot «gay» par des insultes

WEB Le géant du web a présenté ses «excuses pour toute offense que cela a pu causer»...

20 Minutes avec agence

— 

Le logo de Google à Paris, en décembre 2013
Le logo de Google à Paris, en décembre 2013 — Joel Saget AFP

«Pédé», «tapette», «tafiole», «queen» ou «faggot». Tels étaient les synonymes de gay ou homosexuel proposés par Google Translate. Des traductions maladroites voire  «homophobes» selon le Collectif international de défense des droits des homosexuels All Out. Collectif qui vient de faire plier le géant américain du Web.

 

Capture d'écran d'un post - Twitter

Affligé par cette grossière erreur, All out a lancé, selon le Parisien, une pétition le 23 janvier dernier, récoltant ainsi plus de 52.000 signatures pour supprimer les traductions. Face à la fronde, Google a reconnu le poids des mots et a effacé ces traductions aléatoires qui concernaient son outil dans la plupart des traductions disponibles. 

Plus aucune traduction

Et Google de présenter ses «excuses pour toute offense que cela a pu causer». «Dès que nous avons su, nous avons tout mis en œuvre pour corriger le problème», a fait savoir l'entreprise.

 

Selon la firme, l'automatisation des traductions serait à l'origine de ces propositions insultantes. En effet, Google Traduction s'appuie, comme le souligne Le Monde, sur des traductions existant ailleurs sur le Web et propose ainsi les équivalences les plus récurrentes parmi ses résultats. Reste que, comme l'a remarqué Metronews, la traduction des mots «gay» ou «lesbienne» n'est aujourd'hui carrément plus proposée...