Il rase la maison familiale sans avertir sa femme

CHANTIER Et sans vider la maison au préalable...

A.B.

— 

James Rhein a détruit la maison familiale sans même avertir sa femme.
James Rhein a détruit la maison familiale sans même avertir sa femme. — Capture d'écran NBC

C'est le genre de surprises qui plaît moyennement. Quand Diane Andryshak quitte son domicile de Middletown (Etats-Unis) le 19 janvier au matin pour aller travailler, elle ne se doute pas un instant de ce qu'elle trouvera à son retour. James Rhein, son mari resté à la maison ce jour-là, doit simplement effectuer quelques menus travaux de rénovation. Mais lorsqu'elle rentre, Diane se retrouve... face à un champ de ruines: son mari a rasé la maison sans même la prévenir, ni elle ni les autorités locales, ni personne, raconte la chaîne américaine NBC.

Estimant que les fondations de la maison étaient «en mauvais état», James Rhein a tout naturellement décidé de louer un bulldozer et rasé entièrement la maison, que son épouse avait achetée à son seul nom il y a dix ans. Interrogé par la presse locale, il a répondu, sourire aux lèvres, qu’il avait appelé son épouse mais que cette dernière n’avait pas décroché son téléphone, avant de préciser que la famille vivait ailleurs durant les travaux. Pourtant, «quand elle est arrivée et a vu ce que son mari avait fait de la maison, elle était bouleversée», raconte une voisine.

Sans vider la maison ni couper le gaz

Le pire, c'est que l’impudent mari n’avait même pas pris le temps de vider la maison de ses affaires avant de la réduire en miettes. Visiblement pas du genre à faire dans la dentelle, il a détruit le bâtiment alors que les affaires personnelles, meubles, vêtements et papiers de son épouse se trouvaient encore à l’intérieur.

Pire encore, il n’a pas prévenu les autorités locales pour obtenir un permis de démolir – obligatoire — ni même pensé à couper l’eau, le gaz et l'électricité avant de charger la maison avec le bulldozer, ce qui aurait en plus pu entraîner une dangereuse explosion. Arrêté par la police, James Rhein a été libéré contre une caution de 300 dollars. Sa femme, elle, est allée vivre chez des amis.

Aucun blessé n'est à déplorer mais rien ne dit que le couple ne tombera pas en ruines à son tour après cette histoire.