Japon: Après McDonald's, KFC prive ses clients de frites

FAST-FOOD En cause: le mouvement social dans des ports des Etats-Unis qui se prolonge, et empêche d'assurer un approvisionnement en pommes de terre...

B.D. avec AFP

— 

Logo du groupe Kentucky Fried Chicken (KFC)
Logo du groupe Kentucky Fried Chicken (KFC) — Eric Piermont AFP

La chaîne américaine KFC (Kentucky Fried Chicken), filiale du groupe Yum Brands, a arrêté de servir des frites à ses clients au Japon, en raison d'un mouvement social dans des ports des Etats-Unis, blocage qui avait déjà contraint McDonald's à rationner les portions en décembre.

>> Comment sont fabriquées les frites chez McDo? 

«Du fait de la prolongation du conflit des dockers sur la côte Ouest, il est devenu difficile d'assurer un approvisionnement en pommes de terre», a expliqué jeudi dans un communiqué l'entreprise, qui va donc «suspendre les ventes de frites».

Les frites remplacées par des produits locaux

Le mois dernier, la filiale nippone de McDonald's, qui compte quelque 3.100 restaurants dans l'archipel, avait dû se résoudre à des mesures de restriction faute de quantités suffisantes de frites. Grâce à des arrivages en urgence de milliers de tonnes par avion et mer depuis d'autres lieux d'expédition, la situation était revenue à la normale après le Nouvel an, mais la firme avait dit rester vigilante.

La grève des dockers américains a également eu des conséquences pour les clients de McDonald's au Venzuela, où les frites ont été remplacées par des produits locaux, comme le manioc et les arepas (petits pains de maïs).