Des rames du métro new-yorkais jetées à la mer pour redynamiser l'écosystème

ENVIRONNEMENT Quelque 2.500 wagons de métro ont été largués du Delaware à la Caroline du Sud afin de créer un habitat artificiel pour les espèces sous-marines...

B.D.

— 

Capture d'écran du site du photographe Stephen Mallon, montrant l'un des clichés de la série «Next stop, Atlantic».
Capture d'écran du site du photographe Stephen Mallon, montrant l'un des clichés de la série «Next stop, Atlantic». — Stephen Mallon

Ce sont des images étonnantes. Le photographe Stephen Mallon a, pendant trois ans, pris en photo les largages de vieux wagons du métro new-yorkais dans les eaux de l'Atlantique, réalisant une série intitulée Next Stop, Atlantic (Prochain arrêt, l'Atlantique), rapporte le Huffington Post Québec.

Cette opération, menée par la Metropolitan Transit Authority (gestion des transports publics de New York), a permis de «recycler» quelque 2.500 wagons de métro, disséminés sur une longue partie de la côte atlantique, du Delaware à la Caroline du Sud, précise le DailyMail britannique.

Redynamiser l'écosytème

Objectif: créer un habitat artificiel pour les poissons et redynamiser l'écosytème des fonds marins de la zone. En effet, ces derniers sont principalement composés de sable nu, et n'attirent donc pas d'espèces sous-marines.

Les responsables du programme espèrent ainsi attirer bars noirs, tautogas ou encore flets, qui pourraient à leur tour inciter des prédateurs tels le marlin, le thon ou le dauphin à venir chasser dans les parages.