Japon: Une entreprise embauche neuf chats

ANIMAUX Les félins dispensent aux salariés câlins et ronrons apaisants...

B.D.

— 

Capture d'écran du compte Twitter des chats de la Ferray Corporation, une entreprise japonaise qui a adopté neuf félins.
Capture d'écran du compte Twitter des chats de la Ferray Corporation, une entreprise japonaise qui a adopté neuf félins. — twitter.com/v_ume

Après les bars à chats -qui se multiplient en France ces derniers temps (on vous en parle ici, ici, , , ou encore )-, voilà un autre concept venu du Japon dont les Français pourrait aussi s'inspirer: des animaux de compagnie appartenant aux entreprises.

Novateurs en la matière, les dirigeants de la Ferray Corporation, une entreprise tokyoïte, ont adopté neuf chats, permettant à leurs salariés qui ne peuvent avoir leurs propres animaux domestiques de profiter tout de même des avantages que cela peut offrir, comme ils l'indiquent dans une petite annonce de recrutement.

Anti-stress

Les neuf félins se baladent ainsi toute la journée dans les locaux, comme en témoigne leur compte Twitter et leur blog, faisant leur sieste là où bon leur semble, et faisant profiter les salariés de leurs câlins et ronronnements apaisants.

Bien sûr, les chats sont aussi parfois source de désagrément, notamment dans un environnement de travail: câbles LAN mâchouillés, siestes sur les tables de réunion, passages intempestifs sur les claviers... Mais les salariés considèrent que, depuis l'arrivée de leurs collègues à quatre pattes, ils communiquent plus entre eux et sont moins stressés, selon le site Rocketnews24.

«Prime au chat»

La Ferray Corporation encourage également ses employés à amener leurs propres animaux domestiques au bureau, et même à en adopter, en proposant une «prime au chat» de 5.000 yens (un peu plus de 36,70 euros) par mois pour tout salarié qui souhaite adopter un chat abandonné.

Et la Ferray Corporation n'est pas la seule à avoir mis en place ce type de politique: Mars Japan Limited, une entreprise spécialisée dans la commercialisation de produits pour animaux, encourage elle aussi ses salariés à amener leur animal domestique au bureau. D'autres entreprises offrent, elles, des jours de congés en cas de décès d'un animal de compagnie.