Tatouage des yeux, la dangereuse pratique venue des Etats-Unis

OEIL POUR OEIL La technique peut provoquer des inflammations du globe oculaire, voire la cécité...

T.L.G.
— 
Jason Barnum,
Jason Barnum, — Marc Lester/AP/SIPA

Un tatouage, à l’œil. L'étonnante pratique consiste à colorer le globe oculaire en y injectant de l’encre. Le procès de Jason Barnum, un criminel à l'oeil totalement noir, en Alaska (Etats-Unis) a mis en lumière ce phénomène qui gagne chaque jour de nouveaux convertis, rapporte la BBC vendredi.

 Mountain of Fire can cure this @Chinar_osu: @BBCNews: Why would anyone want an eyeball tattoo? http://t.co/cpjY2KafjI pic.twitter.com/ix7T8hMmOm
— Buwa (@BuwaLegend) January 16, 2015


Cette technique a été expérimentée il y a une dizaine d’années par Luna Cobra, un tatoueur américain. L’objectif initial était de reproduire le bleu des yeux des personnages du film culte de science-fiction Dune. «Un vieil ami avait phothoshoppé une photo de ses yeux pour qu’ils ressemblent à ceux de Dune. Je lui ai dit "je crois que je peux te faire ça en vrai"», indique-t-il à la BBC. Le jour suivant, Luna Cobra s’exerce sur trois amis volontaires.

Infections, inflammations, cécité

«J’ai conscience qu’on puisse trouver ça fou, mais j’ai fait ce genre de trucs toute ma vie, donc ça ne venait pas de nulle part», poursuit le tatoueur. La technique, modifiée au cours des ans, consiste à injecter directement le pigment dans le globe oculaire, de sorte qu’il repose sous la mince couche supérieure de l’œil, la conjonctive. Il faut plusieurs injections pour colorer de cette manière toute la surface. L’homme a ainsi coloré les yeux d’une centaine de personnes, à Singapour, Sidney, ou encore Londres. Et il y en a pour toutes les couleurs: bleu, vert, rouge, noir. «Cela apporte un peu de fantaisie dans la vie de tous les jours.»

«On ressent comme des petits pics dans l’œil. Puis vous ressentez une drôle de pression. Et ensuite, c’est comme si vous aviez un peu de sable dans l’œil, mais ce n’est pas douloureux », témoigne à la BBC, Kylie Garth, aux globes oculaires bleu ciel.

 Would you do it? My article on the terrifying appeal of the eyeball tattoo http://t.co/ZpnsPmLlKQ pic.twitter.com/yZ3l03nLB5
— Joanna Jolly (@jojolly) January 16, 2015


L’association américaine d’optométrie condamne sans équivoque la pratique, qui peut provoquer des infections, des inflammations, voire la cécité.

 Татуировки на глазном яблоке. #tatoo #eyeballtattoo pic.twitter.com/RaRFcCX4Ex
— какая-то тёлка (@Mrs_Timofeeva) December 19, 2014