Rome: Les policiers s'endorment, le radar s'envole

INSOLITE Il n'y avait pas de trace de produit somnifère dans le sang des deux agents...

20 Minutes avec AFP
— 
Un gendarme effectue un contrôle de vitesse au radar, en août 2010.
Un gendarme effectue un contrôle de vitesse au radar, en août 2010. — POCHARD PASCAL/SIPA

Deux policiers municipaux se sont laissé aller à un petit somme pendant un contrôle de vitesse à Rome et ont eu à leur réveil la mauvaise surprise de voir que leur radar avait disparu, rapporte mardi la Repubblica.

Acte de vengeance?

Selon le quotidien italien, les deux hommes étaient postés dans leur véhicule de service sur un axe de l'est de la capitale, avec un radar dernier cri disposé sur un trépied devant la voiture. Samedi vers 2 heures du matin, ils se sont alors rendu compte que le radar avait disparu.

Acte de vengeance d'un automobiliste tout juste «flashé» ? Opération méticuleuse d'un gang intéressé par ce matériel photographique de haute qualité ? Une seule certitude: il n'y avait pas de trace de produit somnifère dans le sang des deux agents. L'heure tardive et le chauffage de la voiture ont suffi.