Un soutien-gorge bionique pour que les seins ne rebondissent plus

INSOLITE Une large majorité des femmes porteraient des soutiens-gorge qui ne soutiennent pas leurs seins correctement...

A.-L.B.

— 

L'équipe scientifique de l'université de Wollongong, avec le pofesseur Steele (à gauche), qui développe un soutien-gorge bionique.
L'équipe scientifique de l'université de Wollongong, avec le pofesseur Steele (à gauche), qui développe un soutien-gorge bionique. — Université de Wollongong

Place au sein bien soutenu. Des chercheurs australiens de l'université de Wollongong développent un soutien-gorge bionique qui surveille les mouvements des seins et se renforce lors de mouvements brusques, comme pour la pratique sportive, rapporte le Mirror.

Le soutien-gorge bionique - C/ Université de Wollongong
 

«La plupart des soutiens-gorge de sport ont tendance à être inconfortables à porter», déclare le professeur Julie Steele, du centre de recherche australien sur le sein. «Pire encore, nous avons découvert que 85% des femmes portent des soutiens-gorge qui sont mal ajustés ou ne soutiennent pas leurs seins correctement», ajoute-t-elle.

Détection du mouvement du sein

Développé depuis 15 ans, un prototype de ce soutien-gorge bionique a été réalisé grâce à des matériaux intelligents et des techniques d'impression en 3D. Son principe est simple: Quand le soutien-gorge détecte un mouvement du sein, il se renforce pour offrir un soutien supplémentaire.

Ce résultat est obtenu en utilisant des fibres enroulées comme un fil de téléphone, agissant comme des muscles artificiels. Si les capteurs dans le soutien-gorge décident qu’il y a besoin d’un plus grand soutien, les fils se resserrent et contractent le tissu pour mieux soutenir la poitrine.

Développement depuis quinze ans

«Si vous êtes assise, tranquille, le soutien est simple. Mais si vous vous levez soudainement et que vous courrez derrière un bus, le soutien-gorge détecte le mouvement de vos seins, et va alors se resserrer», a précisé le professeur Steele.

Désormais, le défi est d'intégrer ce concentré de technologies dans un soutien-gorge beau, fonctionnel… et qui passe à la machine à laver.