Un projet de loi roumain pour sauver Max, un chien qui a servi en Afghanistan

INSOLITE Le chien, malade, risque d’être euthanasié…

20 Minutes avec AFP

— 

Une parade militaire roumaine avec le chien militaire Max, le 1er décembre 2012 à Bucarest, en Roumanie.
Une parade militaire roumaine avec le chien militaire Max, le 1er décembre 2012 à Bucarest, en Roumanie. — DANIEL MIHAILESCU/AFP Photo

Emu par le sort de Max, un berger allemand ayant servi en Afghanistan, le ministre roumain de la Défense Mircea Dusa a demandé lundi à des experts de rédiger un projet de loi visant à la prise en charge des chiens militaires à la retraite.

Après avoir participé à deux missions en Afghanistan, où il a été utilisé pour la détection d'explosifs, Max, âgé de cinq ans, a contracté une grave maladie l'empêchant de poursuivre son service.

Risque d’euthanasie

Alors que la législation ne prévoit pas d'allocations budgétaires pour les chiens militaires retraités, il a failli être mis dans un refuge pour chiens abandonnés où il risquait d'être euthanasié, selon les médias.

«Envoyé à la mort par ceux dont il a sauvé la vie»: les médias roumains n'ont pas mâché leurs mots contre le ministère, tandis qu'une pétition en ligne lancée dimanche pour «sauver Max, le chien-héros» a déjà recueilli près de 27.000 signatures.

Budget dédié au ministère

Devant cet émoi, Mircea Dusa a demandé à ses subordonnés de rédiger avant la fin de la semaine «des normes et des instructions» visant la prise en charge des chiens retraités et appelé les experts parlementaires à élaborer un projet de loi pour doter le ministère d'un budget à cet effet.

>> Diapo: Les chiens de guerre

Une amoureuse des animaux a néanmoins pris les devants et adopté Max, et des volontaires ont ouvert des comptes en banque pour recueillir les fonds nécessaires - environ 150 euros par mois pendant trois ans - pour le faire soigner.