Les députés tunisiens nouvellement élus assistent à la session inaugurale du Parlement, à Tunis, le 2 décembre 2014.
Les députés tunisiens nouvellement élus assistent à la session inaugurale du Parlement, à Tunis, le 2 décembre 2014. — AFP PHOTO / FETHI BELAID

POLITIQUE

Tunisie: L'imposteur qui a prêté serment à la place d'un député au Parlement est policier

En raison d'un problème de santé, le député Mabrouk Hrizi, du parti Congrès pour la république (CPR), n'a pas pu se présenter mardi matin à l'assemblée. Il a exposé la situation avant d'être autorisé à prêter serment lui-même...

L'homme qui a usurpé mardi l'identité d'un député lors de la séance inaugurale du Parlement tunisien est un agent de police, qui a été arrêté, a indiqué le ministère de l'Intérieur ce mercredi.

«Cette personne a été arrêtée et il s'est avéré ultérieurement qu'il s'agissait d'un agent de police chargé de tâches administratives qui s'est assis à la place d'un député», a expliqué le ministère dans un communiqué, précisant que l'homme avait été placé en détention et suspendu de ses fonctions.

Aucune explication

Le député Mabrouk Hrizi du parti Congrès pour la République (CPR) avait affirmé mardi après-midi qu'un inconnu avait prêté serment à sa place, profitant de son absence au Parlement. «Je tenais à expliquer que, dans la matinée, je ne pouvais pas me présenter (à l'assemblée) en raison d'un problème de santé», a expliqué devant ses collègues le député Mabrouk Hrizi, du parti Congrès pour la république (CPR).

«Un citoyen s'est présenté et a usurpé mon identité et a, à ma place, prêté serment en tant que député du CPR», a-t-il ajouté avant d'être autorisé à prêter serment lui-même. Aucune explication n'a été donnée sur le déroulement des faits, notamment comment un individu étranger à l'hémicycle a pu rentrer dans cette salle et prêter serment sans que les autres députés ne réagissent, y compris ceux issus du CPR.