La lettre qui a inspiré «Sur la route» à Kerouac retrouvée 60 ans après

LITTERATURE Disparue il y a soixante ans, une longue lettre de Neal Cassady à l'écrivain Jack Kerouac vient d'être retrouvée aux Etats-Unis et va être vendue aux enchères...

20 Minutes avec agence

— 

Sam Riley, l'interprète de Sal Paradise, le narrateur et alter ego de Jack Kerouac, dans le film de Walter Salles en salles le 23 mai 2012 en France.
Sam Riley, l'interprète de Sal Paradise, le narrateur et alter ego de Jack Kerouac, dans le film de Walter Salles en salles le 23 mai 2012 en France. — © Mk2 / Grégory Smith

Disparue il y a soixante ans, une longue lettre de Neal Cassady adressée à son ami Jack Kerouac, l'auteur de Sur la route, vient d'être retrouvée aux Etats-Unis, apprend-on dans The Daily Telegraph.

Ce document de 18 pages, «considéré comme l'une des plus grandes pertes de l'histoire de la littérature», précise le quotidien, fait partie d'une mise aux enchères qui aura lieu ce 17 décembre, aux États-Unis. 

Perdu à San Francisco

Dans cette lettre, Neal Cassady raconte à Jack Kerouac sa visite à Denver, voyage jonché d'anecdotes comiques et chargées en drogue, en alcool et en sexe. Et le document n'aurait, en réalité, jamais vraiment disparu.

Transmis à une maison d'édition de San Francisco, il a été récupéré avant que l'éditeur ne ferme ses portes par le directeur d'un label de musique qui ne connaissait rien de Neal Cassady et de Jack Kerouac. C'est la fille de ce directeur qui aurait mis la main sur le précieux «manuscrit», considéré comme le point de départ du mouvement littéraire et artistique de la Beat Generation.

Le manuscrit original de Sur la route avait, lui, récolté 2,4 millions de dollars lors d'une enchère en 2001.

Mots-clés :