Deux accusés de meurtre se rendent à leur procès en covoiturage avec l’une des juges

FAITS DIVERS La magistrate les a emmenés de Montpellier à Millau...

Nicolas Beunaiche

— 

Capture d'écran du site Blablacar (voyage Montpellier-Millau).
Capture d'écran du site Blablacar (voyage Montpellier-Millau). — BLABLACAR

Du banc des accusés à la banquette arrière de la magistrate. Selon Midi libre, deux hommes jugés à Rodez (Aveyron) pour le meurtre d’un homme à Millau disent avoir été conduits au tribunal lundi soir, dans le cadre d’un covoiturage… par l’assesseur suppléante de leur procès.

Inscrits sur Blablacar, les deux hommes, qui comparaissent libres, étaient convenus avec une conductrice de se retrouver à Montpellier (Hérault), pour l’un, et dans un village voisin, pour l’autre, afin de rejoindre Millau, où ils avaient prévu de passer la nuit, à la veille d’une nouvelle journée d’audience. Ce qu’ils ont fait. Au bout de quelques kilomètres, ils reconnaissent enfin le visage de la conductrice. Il s’agit de la magistrate suppléante, mobilisée en cas d’empêchement des trois magistrats professionnels du jury durant les huit semaines d’audiences du procès commencé le 29 septembre.

L’assesseur aussi les reconnaît, à en croire les accusés, qui assurent qu’elle a fait des allusions au procès pendant le trajet. Prix de la course: 15 euros, sans compter le péage du viaduc de Millau, réglé par l’un des deux hommes. Mais pour la magistrate, il pourrait bien être plus élevé. Ce mardi matin, le président de la Cour d’assises a d’ores et déjà expliqué que l’assesseur ne siégerait pas lors de l’audience du jour car elle était «indisposée». Et l'addition pourrait s’avérer encore plus salée ces prochains jours… Selon l'AFP, la magistrate a en fait «été invitée à prendre quelques jours de congés et elle sera entendue» par le premier président de la Cour d'appel de Montpellier à son retour. Quant à la note que donneront les accusés au parcours sur Blablacar, elle ne devrait pas être fameuse.