Ebola: Un député vert néo-zélandais prône l’homéopathie pour éradiquer l’épidémie

EPIDEMIE Son parti n’a pas apprécié. Le Premier ministre néo-zélandais parle lui d’une idée complètement cinglée…

Fabrice Pouliquen

— 

Steffan Browning, député vert néo-zélandais est pour tester l'homéopathie pour combattre Ebola. Pas du goût de son parti.
Steffan Browning, député vert néo-zélandais est pour tester l'homéopathie pour combattre Ebola. Pas du goût de son parti. — Mychele Daniau AFP/Archives

L’homéopathie peut-elle combattre le virus Ebola? Steffan Browning, député vert néo-zélandais, le pense visiblement. La semaine dernière, il a signé une pétition sur le site internet change.org demandant à l’Organisation mondiale de la santé (OMS) de distribuer des médicaments homéopathiques pour contenir l’épidémie. Une pétition qu’il a ensuite partagée sur sa page Facebook invitant les internautes à la signer.

«Une idée complètement cinglée»

Une idée «complètement cinglée» a réagi le Premier ministre John Key. «Soyons honnêtes, c’est un problème sérieux et s’il [Steffan Browing] pense vraiment que ce genre de choses [homéopathie] peut être la réponse à Ebola, j’aimerais vraiment voir les études scientifiques qui appuient ses propos.»

Le parti écologiste néo-zélandais n’a guère apprécié également cette sortie de Steffan Browing et lui a retiré son poste de porte-parole du parti sur tout ce qui touchait les questions des produits naturels. «Browing comprend qu’il a fait une erreur et il y a des conséquences lorsqu’on fait ce type d’erreurs», indique Metiria Turei, coleader du parti vert néo-zélandais .