Canada: Google Street View condamné pour une photo de décolleté

JUSTICE Le géant américain devra verser 1.600 euros à la Canadienne Maria Pria Grillo prise en photo à son insu sur le perron de sa maison avec un décolleté plongeant…

F.P.
— 
La rue Masson, à Montréal sur Google Street View.
La rue Masson, à Montréal sur Google Street View. — Capture d'écran / Google Street View

Même assis tranquillement sur le perron de sa maison, on n’est pas à l’abri de la Google Car. Maria Pria Grillo en a fait les frais le 8 mai 2009 mais s’est vengée en faisant condamner le géant américain pour avoir montré son décolleté sur le Web.

Raillée au travail, elle a dû démissionner

La photo avait été prise en mai 2009 alors que la Montréalaise consultait ses mails devant sa maison, vêtue d’un short et d’un tee-shirt au décolleté très prononcé. Deux ans plus tard, la photo était visible sur Street view, le service de balades virtuelles à 360° de Google. Ce dernier avait pris soin de flouter le visage de Maria Pria Grillo, mais laissait visible sa voiture et sa maison. L’image a suscité des commentaires désobligeants et des railleries des collègues de la plaignante. A tel point qu’elle a démissionné de la banque dans laquelle elle travaillait, rapporte Le Journal de Montréal (où la photo est encore visible).

Un procès qui fera date?

Google a depuis flouté son corps et toutes les informations permettant de connaître Maria Pria Grillo. Mais pour le préjudice subi, la justice canadienne a condamné l’entreprise à verser 2.250 dollars canadiens (1.600 euros) à Maria Pria Grillo. Un procès qui fera date? La Canadienne n’est en tout cas pas la seule à avoir été prise en photo par la Google Car dans une situation peu avantageuse. La preuve dans notre diaporama: Tu t'es vu sur Google Street View?