VIDEO. Japon: Un lycée propose un cursus virtuel pour avatars en uniforme

JAPON Les élèves pourront suivre les cours depuis chez eux, envoyant simplement leur avatar dans la salle de classe virtuelle...

M.C.
— 
Le lycée virtuel Meisei Cyber.
Le lycée virtuel Meisei Cyber. — capture d'écran/20 Minutes

Un lycée complètement virtuel. Des cours de 20 minutes en vidéo, des contrôles sur ordinateur, tablette ou smartphone et un cursus de trois ans, comme un «vrai» lycée: à partir du printemps prochain, le fantasme de générations d’enfants qui ne veulent pas aller à l’école va devenir réalité au Japon.

Le lycée Meisei, un établissement de la préfecture de Chiba, limitrophe de Tokyo, est bien réel. Mais ce lycée privé, qui propose aussi des cours en chair et en os et par correspondance, ajoute un nouveau cursus à son enseignement: le Meisei Cyber.

Les élèves de cette «section », qui devront se rendre physiquement au lycée quatre fois par an pour des sessions d’orientation, suivront le reste du temps les cours depuis chez eux, envoyant simplement leur avatar dans la salle de classe virtuelle. Comme dans un jeu de rôle, les avatars pourront être personnalisés au moyen de points accumulés en prenant des cours et des minitests.

Ce lycée a été imaginé pour répondre au besoin des jeunes Japonais qui ne se rendent plus au lycée, explique Kota Hasegawa, un porte-parole du Meisei Cyber. «Beaucoup d’élèves, pour des raisons diverses liées au travail, à du harcèlement ou à des difficultés relationnelles, ont du mal à sortir pour aller à l’école, explique-t-il. Bien que je pense que la communication et l’éducation face à face sont la meilleure solution, le Meisei Cyber peut par le biais de ce lycée virtuel être un premier pas vers le retour à l’école de ces élèves.»

Selon le ministère de l’Education japonais, 2,5% des lycéens ne se sont pas rendus régulièrement en classe l’an dernier. Cet absentéisme s’expliquerait par des raisons économiques ou de santé dans moins de la moitié des cas, l’autre explication couramment envisagée étant le harcèlement subi de la part d'autres élèves.