Deux villes du même nom cohabitent à seulement 20 kilomètres

INSOLITE Il ne faut pas confondre la ville de Templeuve en France et son homonyme en Belgique…

A.C. avec AFP

— 

L'entrée côté Fretin de la ville de Templeuve-en-Pévèle.
L'entrée côté Fretin de la ville de Templeuve-en-Pévèle. — TEMPLEUVE-EN-PEVELE

Templeuve est une ville à deux visages. Depuis plusieurs années, il n’est pas rare d’entendre: «Bonjour, je cherche sans succès le 107 rue de Roubaix à Templeuve. "Vous êtes sûr que ce n'est pas plutôt Templeuve en Belgique?"» Difficile pour ses visiteurs de faire la différence entre ces deux communes qui sont seulement séparées de 20 kilomètres.

«Une joueuse vedette s'est retrouvée à Templeuve en Belgique!»

Luc Monnet, le maire de la commune française, ne compte plus les anecdotes où des personnes se sont trompées de ville: «Tenez, il y a deux semaines encore, le coup d'envoi d'un match de basket féminin entre Villeneuve-d'Ascq et Charleville-Mézières a été retardé car une joueuse vedette s'est retrouvée à Templeuve en Belgique!», explique-t-il.

Afin de mettre un terme à la confusion avec sa voisine du plat pays, le maire de cette commune du Nord a décidé d'en changer le nom. Le changement de nom de la commune, qui devrait s'appeler Templeuve-en-Pévèle, sera officiel à la fin de l'année 2015. 

Pour Bernadette, 70 ans et retraitée, la décision du maire mettra enfin un terme aux désordres: «Il y a quelques mois, on attendait des musiciens pour une soirée-repas, ils ne sont jamais arrivés! Bientôt, il n'y aura plus de maldonne.»

«C’est une histoire belge?»

De l'autre côté de la frontière, Philippe, patron du bar «Au four», remercie la future ville de Templeuve-en-Pévèle pour avoir changé de nom: «Heureusement que ce sont les Français qui ont changé le nom, car je ne sais pas trop comment nous aurions pu nous renommer!».

Après avoir entendu parler de cette histoire, certains habitants s'interrogent: «Vous êtes sûrs que ce n'est pas une histoire... belge votre truc?» Coluche se serait bien amusé de celle-là.