VIDEO. On a testé les nouveaux burgers noirs de Burger King Japon

JAPON Pain, sauce, fromage, tout est noir dans ces deux burgers proposés par la chaîne de fast-food japonaise...

A Tokyo, Mathias Cena

— 

Le burger noir de Burger King Japan.
Le burger noir de Burger King Japan. — dr

«Noir c’est noir.» Johnny n’est pas connu au Japon, mais le Burger King local lui rend un discret hommage avec deux nouveaux burgers mis en vente ce vendredi pour une période limitée.

Le «black burger» n’est en soi pas nouveau: des explorations sur le thème du noir avaient déjà été tentées chez les concurrents Quick et McDonald’s, et l’enseigne japonaise elle-même a déjà proposé deux fois des produits couleur charbon. Mais cette fois, elle repousse encore un peu les limites culinaires et colorimétriques en vendant un burger intégralement noir, jusqu’aux tranches de fromage et à la sauce.

 

Pour élaborer le «Kuro pearl», tout noir, et le «Kuro Diamond», réhaussé de vert salade, rouge tomate et jaune mayonnaise (kuro signifiant «noir»), la chaîne de fast-food a eu recours à quatre ingrédients: le charbon de bambou, l’encre de seiche, la sauce soja et le poivre noir. Le charbon de bambou, connu notamment pour ses propriétés absorbantes, est utilisé dans certains produits de beauté, mais aussi en cuisine. Ici, il permet de noircir le pain et le fromage.

L’encre de seiche est, elle, mélangée à de la sauce soja et de l’oignon pour créer une variation de la sauce «Chaliapine». Cette préparation porte le nom de l’acteur et chanteur d’opéra russe Fédor Chaliapine, qui, souffrant des dents lors d’un voyage au Japon dans les années 1930, se serait fait préparer un steak aussi tendre que possible, toujours connu aujourd’hui dans l’Archipel sous le nom de «steak Chaliapine».

Le résultat chatouille davantage la rétine que les papilles, qui garderont surtout en mémoire un fort goût poivré, pas désagréable. Un petit pas pour la gastronomie, et un très grand pour le marketing.