Le «Blue Moon», un diamant bleu exceptionnel taillé pour l'Histoire

CARATS Le diamant, trouvé cette année en Afrique du Sud, serait l'une des plus importantes pierres découvertes ces 100 dernières années...

20 Minutes avec AFP

— 

Suzette Gomes pose avec le «Blue Moon Diamond», un diamant de 12 carats, à Los Angeles le 12 septembre 2014.
Suzette Gomes pose avec le «Blue Moon Diamond», un diamant de 12 carats, à Los Angeles le 12 septembre 2014. — MARK RALSTON / AFP

Le Musée d'histoire naturelle de Los Angeles a dévoilé vendredi le «Blue Moon Diamond», un diamant de 12 carats d'un bleu intense et d'une qualité exceptionnelle, destiné à entrer dans l'Histoire, affirment les conservateurs.

Rond, bleu profond et d'une radiance extrême, le «Blue Moon» est «une découverte extrêmement importante, l'une des plus rares pierres découvertes récemment en raison de sa couleur, clarté et taille», affirme dans un communiqué le musée, qui expose ce joyau jusqu'en janvier. Pour la française Eloïse Gaillou, conservatrice du département de minéraux et pierres précieuses du musée, le «Blue Moon» est l'une des plus importantes pierres découvertes ces 100 dernières années. Il a été trouvé cette année en Afrique du Sud.

Valeur marchande encore inconnue

Seuls quelques diamants bleus au monde sont plus gros, comme le «Heart of Eternity», estimé à 16 millions de dollars, ou le «Hope» de 45 carats, évalué à quelque 350 millions de dollars. Cette pierre retaillée qui a appartenu aux rois de France à la réputation d'être un diamant maudit qui a valu des fins tragiques à ses propriétaires successifs. Elle est exposée au Smithonian Museum à Washington.

Selon Eloïse Gaillou, la rareté du «Blue Moon» vient surtout de sa couleur pure, intense, d'une vivacité exceptionnelle, beaucoup plus saturée que le bleu gris du «Hope». «On trouve un diamant bleu par an, en général une pierre beaucoup plus petite de 2,3,4 carats» dans la mine de Cullinan en Afrique du Sud où il a été découvert, a expliqué à l'AFP Suzette Gomez, directrice de Cora International, un tailleur et vendeur américain de pierres précieuses de grande valeur, propriétaire du «Blue Moon».

La valeur marchande du «Blue Moon», qui a nécessité six mois pour être taillé, n'est pas encore connue, mais Suzette Gomez souligne que le caillou brut de 29 carats à l'origine a été acquis par Cora pour 26 millions. Elle ajoute que des diamants bleus moitié moins gros se sont déjà vendus 2 millions de dollars par carat... Sachant que plus une pierre est grosse, plus le carat vaut cher....